Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


Biographies de canadiens, célèbres ou non

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Biographies de canadiens, célèbres ou non

Message  Dannie Tournesol le Dim 07 Déc 2008, 12:23 am

Note : Si vous avez des commentaires ou suggestions à nous proposer sur ce sujet de discussion, vous pouvez cliquer sur Répondre et inscrire le titre de votre message dans Sujet.

Tellement de personnages ont contribué à l'essor de la Nouvelle-France ...

Nouveau en 2008 : Marie l’Incarnation, femme d’affaires, mystique et mère de la Nouvelle- France
L’édition 2008 de la Bibliothèque Québécoise est parue en septembre dernier. [...]Troisième personnage d’importance dans l’histoire de la Nouvelle-France, après Jacques Cartier et Samuel de Champlain. C’est LA principale femme de l’époque. On peut la comparer à Mère Teresa ou à Mère Gamelin. Pour en savoir plus :
http://www.presencemag.qc.ca/parutions/PA134_MarieIncarnation.html

Dictionnaire biographique du Canada en liogne
Un must, votre ancêtre s'y trouve peut-être ...
http://www.biographi.ca/index-f.html

De remarquables oubliés depuis la fondation de la Nouvelle-France
J'ai trouvé par hasard ce site de la radio de Radio-Canada qui fait la biographie de plusieurs personnages oubliés depuis les débuts de la Nouvelle-France. Très bien fait. Chaque histoire d'un personnage comprend une courte bibliographie. Pas uniquement des personnages célèbres mais des gens ordinaires tels que :

Marie-Josèphe-Angélique; Marie Brazeau; Marie de l'Incarnation; Marie-Anne Gaboury;
Françoise-Marie Jacquelin; Isabelle Montour; Pierre-Esprit Radisson; Agathe de Repentigny;
Jean-Vincent d'Abbadie, baron de Saint-Castin; Tessouat, etc.

Il y a trop de personnages pour les lister tous ici. Allez voir sur le site ...
http://www.radio-canada.ca/radio/profondeur/RemarquablesOublies/personnages.htm

Jeanne Mance (1606-1673) Infirmière
http://www.collectionscanada.gc.ca/femmes/002026-410-f.html

Figures canadiennes
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/tf535.htm

Figures d'hier et d'ajourd'hui à travers St-Laurent
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/tf536.htm

Les gerbes canadiennes
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/tl581.htm

Les femmes du Canada : leurs vies et leurs oeuvres
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/tl518.htm

Le gramophone virtuel : Biographies d'artistes de notre patrimoine culturel musical
http://www.lac-bac.gc.ca/gramophone/m2-1000-f.html > Biographies

Chronologie historique des femmes du Québec
http://pages.infinit.net/histoire/femmes1.html

Charles Héon, fondateur de la paroisse de Saint-Louis de Blandford, premier colon du comté d'Arthabaska : moeurs, coutumes, épisodes de la vie d'autrefois
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/tc224.htm

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Voici un message d'André reproduit ici puisqu'il parle de biographies de nos ancêtres. Le message original d'André est dans le sujet de discussion Romans, films, séries ou émissions historiques sur le Canada.

Série télévisée "Origines" à Historia par André le Jeu 4 Déc - 14:16

l ne s'agit pas d'un film mais d'une série que j'ai suivie assidûment lors de sa sortie. J'ai encore sur "VHS" tous les épisodes diffusés, soigneusement enregistrés. Le traitement était original puisqu'on y présentait diverses facettes de la vie en Nouvelle-France par le biais - à chaque émission - d'un pionnier différent (plusieurs sont parmi nos ancêtres). Il est rare qu'on leur ait donné ainsi la vedette plutôt qu'aux personnages historiques habituels (les Champlain, Maisonneuve, Jeanne-Mance, etc). Le résumé et/ou complément des épisodes se trouve encore sur le site officiel de l'émission Origines:
http://www.historiatv.com/origines/

Voici les personnages présentés lors des 20 épisodes:
1: Nicolas Marsolet, truchement
2: Louis Hébert, apothicaire
3: Zacharie Cloutier, maître-charpentier
4: Marie Manitouabe8itch, Algonquine convertie
5: Jacques Archambault, Montréaliste
6: Denis-Joseph Ruette d'Auteuil, procureur général
7: André Rapin, volontaire canadien
8: Marie Hubert, Fille du roi
9: Hélène Desportes, sage-femme
10: Charles Charron dit Cabana, voyageur
11: Alexandre Bourg, notaire acadien
12: François Dubois dit Jolicoeur, soldat
13: Julien Rivard, agriculteur canadien
14: Marie-Madeleine Renarde, esclave
15: Marie Brazeau, cabaretière
16: Antoine Fortier, navigateur entrepreneur
17: Gilbert Dupuy, faux saunier
18: Maurice Ménard, ... (au sujet de la fondation de Détroit)
19: François Guillory, ... (au sujet de la Louisianne)
20: Jacques Bonaventure L'Etoile, ... (né en Italie)

Personnellement, je retrouve les #1, 2, 3, 5, 9 et 10 parmi mes ancêtres. Il est intéressant aussi de voir les lignées de descendants vedettes pour chacun d'eux (par exemple de Nicolas Marsolet à Madonna, ou de Hélène Desportes à Yvon Deschamps).

Magnifique série! André.
------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dernière édition par Dannie Tournesol le Mar 16 Déc 2008, 1:47 pm, édité 11 fois
avatar
Dannie Tournesol
Je suis accro au forum

Humeur : Coureure de bois de montagnes et de rivières

Revenir en haut Aller en bas

À la recherche de Champlain

Message  Dannie Tournesol le Dim 07 Déc 2008, 3:16 am

Mise à jour 29.04.2017

Série Le rêve de Champlain en reprise à Télé-Québec. Pour voir les épisodes c'est ici :
http://zonevideo.telequebec.tv/a-z/402/le-reve-de-champlain



L'excellente émission de télévision À la recherche de Champlain sera re-diffusée le jeudi 8 janvier 2009 à 20h à Radio-Canada. Des historiens de la France et du Canada en font partie.
-------------------------------

À la recherche de Champlain
L'émission était en reprise le samedi 25 oct. à 13h à Radio-Canada. Elle a également été diffusée sur RDI.

Voici un résumé de cette émission fort intéressante qui m'a appris ou remémoré beaucoup de choses sur Champlain et la Nouvelle-France en ce 400e de Québec :

Sa naissance :
J'ai retenu que la peinture du portrait physique de Champlain est un faux, qu'il a été refait à partir du portrait d'un fonctionnaire des Finances modifié. Que Champlain est probablement né dans une famille protestante et qu'il pourrait être originaire d'une famille noble, fils de Antoine et de dame .... j'ai mal entendu son nom. Qu'il ne reste aucune trace de Champlain à Brouage à cause d'un incendie.

Son mariage :
Il avait signé un contrat de mariage en 1610 avec Hélène Boullé dans lequel son beau-père lui avance 6000 livres. Ce mariage vient régler ses problèmes les plus importants : en épousant Hélène, Champlain a accès à des fonds, mais surtout, il regagne ses privilèges à la Cour. En effet, la famille Boullé est une famille de notables proches du roi, le père Nicolas Boullé est secrétaire du roi. Son épouse Hélène Boullé vient à Québec mais repartira après quatre ans. Ils n'auront pas d'enfants.

Sa mort:
En 1632, Champlain récupère Québec que l'Angleterre lui avait ravie en 1629 et il revient vivre à Québec. Il ne retournera jamais en France jusqu'à sa mort le 25 décembre 1635 à Québec. Il meurt entouré des Jésuites qui occupent une grande place dans sa vie. Il lègue la moitié de ses biens (meubles, or, argent) à la Chapelle de la recouvrance de Québec. Il a laissé peu de traces durant sa vie, quelques actes et signatures. (ndlr : mon ancêtre Jean Coté était à Québec en 1635, il a probablement connu Champlain ...). À sa mort, Québec était en train de devenir une colonie.

Recherches sur son tombeau :
Iil n'y a pas que les documents et archives qui sont fouilliés. Des archéologues et autres chercheurs passionnés fouillent ... En 1640, la chapelle du gouverneur est ravagée par les flammes et la sépulture de Champlain menacée. Miraculeusement, le cercueil est intact et déplacé en lieu si sûr qu'on le recherche encore après 150 ans! On a creusé jour et nuit, percé des fondations dont la cave à légumes d'un resto chinois (!), on a utilisé un pendule, mais on n'a jamais trouvé. Le chercheur le plus passionné du tombeau de Champlain vient juste de mourir d'un cancer. (ndlr: Aura-t-il une relève ?)

Fouilles archéologiques :
En 2005, Parcs Canada a entrepris des fouilles au fort St-Louis à Québec. Les origines du fort datent de 1620; il est situé au sommet du Cap Diamant. Grâce aux fouilles, on est capable de remonter jusqu'à la naissance du pays. On a découvert un escalier et des plate-formes à cadrans ainsi que le logis de Champlain où il a vécu et où il est probablement décédé. Tout ce qui reste de son logis est le coin des fondations. On a trouvé un million d'objets de toutes les époques jusqu'en 1834, date où le fort a été abandonné. Ces trouvailles permettent de découvrir comment les gens vivaient à l'époque de Champlain et comment ils ont réussi à implanter quelque chose, ce qui génère un énorme respect envers eux.

Sa personnalité, ses talents :
Les historiens de l'émission le voyaient comme : s'il était né au 20e siècle, aurait été cosmonaute ! Il devait être décidé, intransigeant, hanté par le besoin de découvrir, tenace, solide, un peu trapu, pas très grand, bon navigateur, explorateur et cartographe réfléchi, homme de terrain, avec la présence physique de Cousteau; il devait froncer les sourcils comme les marins, pas très expansif, renfermé, secret, devait avoir des relations difficiles avec les autres. Il a très peu écrit sur sa personne et ses émotions; il écrivait sur l'extérieur à lui, on a du mal à voir ses émotions, sa sensibilité, il décrit comme un encyclopédiste. Il a passé 38 ans de son âge à faire des voyages sur mer, il a aimé être en mer, avoir des responsabilités, explorer le pays et il avait le désir de voyager en des lieux lointains et étrangers. Il avait une belle prestance, bel homme, charismatique, très courageux, avec beaucoup de caractère, bon négociateur, vif d'esprit, vif de corps, nerveux, déplaçant de l'air, mais rompu à une vie extrêmement difficile. Sa différence n'était pas qu'il était un héros avec une connaissance et un savoir supérieur, mais qu'il était quelqu'un avec des motivations différentes, celles de bouger, de découvrir, d'explorer.

Champlain vu par la postérité :
Les monuments de Champlain (Québec, St-Jean N.B., Ottawa) le représentent comme une figure emblématique, grand psysiquement, fort; il a changé la société, le fait qu'il était un protestant devenu catholique est un symbole accepté par tout le monde. Son apport le plus marquant n'est pas Québec, mais d'avoir laissé des cartes et livres ouvrant la voie à la colonisation. Ses textes sont la mémoire de la Nouvelle-France à cette période. Il a construit son personnage sur cette idée et s'est vu comme le père de la Nouvelle-France. Il a choisi d'être de là-bas, i.e. de Québec. Il a créé pour les siècles futurs. Il demeure une énigme, mais il est devenu le père de la Nouvelle-France avec toutes les qualités d'un héros.

Ses publications :
En 1605, il décrit des plantes et animaux extraordinaires qui existaient ou non, il avait beaucoup d'imagination ! Il a cartographié tout le nord est de la côte est des États-Unis 15 ans avant l'établissement des colons anglais en 1620 ! L'original de cette carte faite de sa main existe encore. Quand François Gravé du Pons a décrit le St-Laurent, on demande à Champlain d'enquêter. Champlain accepte, sauf qu'il répond: "je dois en parler au roi de par ma naissance et de par la pension que le roi me verse". Le roi accepte la proposition. Les trois copies retrouvées de son "Bref discours", dont une de Providence aux USA, ne sont pas identiques et aucune n'est de la main de Champlain. Ont-elles été faites par des amis ou des intermédiaires à partir du journal de Champlain ?

Champlain publie aussi "Des sauvages" où il apparaît comme un journaliste ethnographique et l'un des premiers à le faire aussi bien. C'est très bien fait et il sait comment piquer la curiosité du lecteur. Il écrit trois autres livres dans le but d'attirer attention sur la Nouvelle-France. Il écrit aussi un "Traité de la marine et du devoir d'un bon marinier". Il y dit qu'il a passé "38 ans de son âge à faire voyages sur mer", qu'il a aimé être en mer et avoir des responsabilités.

Ses voyages :
Champlain a fait 19 voyages d'exploration jusqu'à sa mort. Il a fait des alliances commerciales à Paris. L'Hôtel Soubise à Paris contient les archives du minutier central des notaires de Paris, tous les actes notariaux signés depuis le 16e siècle.

Champlain serait allé en Bretagne et s'y serait converti au catholicisme en se joignant à l'armée du roi comme officier ou sous-officier chargé du logement des troupes; il a reçu 9 écus pour des voyages secrets au service du roi. Il était à Cadix en 1598 parti rejoindre son oncle corsaire Guillaume Allène embauché par l'Espagne. Son oncle lui a fait à sa mort en 1601 une donation d'argent et d'un vignoble à La Rochelle. Il n'a pas eu d'enfant probablement à cause des ses voyages aux Antilles où il aurait eu des contacts sexuels qui lui auraient laissé des séquelles. Il est aussi allé aux Indes. Ses voyages d'exploration devaient être payés par le profit retiré de la traite des fourrures, Champlain devait avancer l'argent ; il avait donc besoin d'avoir des entreprises rentables.

En 1608, une expédition commerciale part de Honfleur qui est un port sur l'estuaire de la Seine et un avant-port de Rouen et de Paris. Le vieux port était situé là ou se trouve actuellement le Vieux bassin. Champlain doit emporter des perles, marmites en cuivre et objets à échanger contre des fourrures. Il veut installer un poste de traite. Après Tadoussac, il remonte le fleuve avec quelques dizaines de personnes et débarque à Québec le 3 juillet 1608. Il cherche un lieu propre pour leur habitation et choisit la pointe de Québec. Son arrivée à Québec a été embellie par les historiens du 20e siècle. En vérité, c'était des gens qui se connaissaient très bien, mais qui avaient peur de l'environnement, du froid et des Indiens. Ils s'acharneront.

Les années suivantes, Québec est le point de départ des explorations de Champlain. Il dessine plusieurs cartes plus précises. Il veut toujours apprendre de nouvelles choses et il s'inspire des autres explorateurs, il les copie même ! et y ajoute ses propres infos et celles des Indiens. Du génie de sa part !

Champlain signe des accords avec des marchands de La Rochelle. Par exemple, il négocie 25 000 $ par année et un vingtième des profits des fourrures. C'est un investisseur qui veut profiter du fruit de ses efforts. Un autre contrat lui donne 30 000 $ et le remboursement de ses frais de déplacement.

Bravo à Radio-Canada et à Stéphane Bureau pour cette émission de très grande qualité ! Bravo!
-----------------------------------------------------------
Voir aussi :

Champlain et son caractère :
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/tc213.htm

Décès de Champlain
Sur le décès de Champlain, voir un livre ancien relatant le décès de Champlain, premier chapitre :
http://bibnum2.banq.qc.ca/bna/numtextes/ta92.htm

Testament de Champlain
Vous pourriez y trouver le nom de votre ancêtre s'il était à Québec avec Champlain en 1635. Ce testament rédigé par Samuel Champlain à Québec, serait peut-être de l'écriture du Père Lalemant, qui l'a rapporté en France après naufrage de son navire et capture par les Anglais. Il porte les signatures de Champlain et de quelques habitants de Québec. Le testament a été déposé le 22 novembre 1636 à l'étude de Maître Fieffé, notaire à Paris. Lieu de conservation et référence : Archives nationales - site de Paris (France) ; cote ancienne : MC Rés. 282.
Chemin : Collection de documents de la réserve du Minutier central des notaires de Paris > Histoire étrangère et voyages > Testament de Samuel de Champlain 17 novembre 1635.
http://bd.archivescanadafrance.org/acf/doc.xsp?id=FRDAFANCH00NT_CHRESERVEMINUTIER_FRDAFANCH00NT_CHMCRES282&fmt=tab&base=&root=&n=&qid=&ss=&as=&ai= consulté 2009-01-04

Le prétendu wampum offert à Champlain
Extrait de http://www.erudit.org/recherche/ consulté le 15 nov. 2008 :
Le prétendu wampum offert à Champlain et l’interprétation des objets muséifiés
Jonathan C. Lainey, Revue d'histoire de l'Amérique française, Volume 61, Numéro 3-4, 2008, Pages 397-424:
Outre son fameux astrolabe ou encore son légendaire tombeau, d’autres objets et lieux ont été associés à Samuel de Champlain. C’est le cas d’un des wampums conservés au musée du quai Branly à Paris ayant fait partie de la récente exposition « Premières Nations, Collections royales de France » de passage au Musée Pointe-à-Callière de Montréal à l’été 2007. Assez bien connu du public pour avoir paru dans diverses publications et expositions depuis les cent dernières années, on a affirmé jusqu’à récemment que ce wampum avait été donné par les Hurons à Champlain lui-même en 1611 afin de forger une alliance qui allait garantir le développement de la Nouvelle-France. Bien qu’il eût été intéressant de détenir une « trace » de cette alliance fondatrice, l’apparence des perles et du wampum en général, le silence de Champlain à son égard, la constitution des collections royales et la façon dont cette interprétation erronée s’est développée nous font croire que Champlain n’a jamais vu ni touché ce wampum. Tout en appelant les chercheurs à questionner les objets avec la même rigueur appliquée aux documents écrits, la réflexion entourant un objet en particulier permettra du même coup de parler de la difficulté de documenter et d’interpréter les objets amérindiens muséifiés.

La vie du grand découvreur Champlain (8-11 ans)
Planète rebelle. Extrait du site du Salon du livre de Montréal en nov. 2008 :
"Les aventures de Samuel de Champlain, de Francine Legaré, nous fait découvrir l’univers d’un grand explorateur qui, malgré bien des embûches, ne renoncera jamais à son projet de fondation de Québec, dont on célèbre le 400e anniversaire en 2008. Avec la conteuse et chanteuse Gaëtane Breton, conceptrice du projet et auteure des chansons et des musiques."

L'astrolabe de Champlain : parcours d'un objet mythique du patrimoine canadien
Note d'Admin : le lien URL inséré n'existe plus et génère une erreur 404

Les mille et un visages de Samuel de Champlain
Cette série de chroniques vous fera découvrir ou redécouvrir cet homme à la fois fascinant et énigmatique.
http://www.maisonsaint-gabriel.qc.ca/fr/h/index.html

Champlain retracé, une œuvre en 3 dimensions
Une expérience spectaculaire à vivre au Centre d’interprétation de Place-Royale
http://www.mcq.org/fr/presse/presse.php?idEx=w1841
avatar
Dannie Tournesol
Je suis accro au forum

Humeur : Coureure de bois de montagnes et de rivières

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum