Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Août 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
2728293031  

Calendrier Calendrier


Pensionnaires, religieuses et intervenants de l'orphelinat à St-Jean-sur-Richelieu (et St-Luc Centre Thérèse Martin) - côtés sombres

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Pensionnaires, religieuses et intervenants de l'orphelinat à St-Jean-sur-Richelieu (et St-Luc Centre Thérèse Martin) - côtés sombres

Message  Malcolm z le Lun 20 Juil 2015, 12:23 pm

Bonjour,

J'y ai vécu de 1958 à 1964. Ce fut un enfer cet établissement.

Sœur Elizabeth, responsable du dortoir des garçons au deuxième, qui, un jour, m'avait frappé la tête sur l'énorme calorifère de la salle attenante au dortoir: le sang a coulé sur mon épaule. Mon crime? Je criais trop fort dans cour!

Aussi, elle mettait la culotte imprégnée d'urine ou de caca sur la tête de l'enfant qui n' avait pas eu la chance de se retenir et tous les enfants, ou presque, riaient dans le dortoir.

Mon frère s'était fait mettre la tête dans le bol de toilette, dont "elle" tirait la chaîne, parce qu'il ne voulait pas se mettre à genoux et prier à 7h30 du matin dans la grande salle. Mon frère Richard était fragile, il était une victime de l'encéphalite japonaise, cela l'a rendu très fragile.

Le peu de sous que j'ai reçu de ma mère ou de mon oncle fut volé par la responsable du dortoir des garçons. Sa chambre était contiguë au dortoir.

Souvent, lorsqu'on allait dans la grande cour arrière pour jouer l'hiver, on devait rester longtemps, longtemps dans la cour, même si on avait les pieds gelés. Alors, en cachette, on se réfugiait dans la salle des fournaises située dans la cave.

Et je me souviens qu'à l'époque, c’était celle de la guerre froide. Un soir, à St-Jean, les sœurs nous avaient couchés tôt et alors les sirènes se sont mises à hurler sur la ville, c'était un exercice en cas d'attaque nucléaire.

De plus, en troisième année, une religieuse missionnaire d'Afrique était venue nous raconter qu'en Russie, on brûlait les enfants dans de gros fourneaux. C'est pour "ça" qu'il faut prier Jésus! J'ai appris beaucoup plus tard que cela était le fait des nazis et non pas des communistes... Raconter des bêtises à des enfants.

Les autres dans son genre défroquaient vite ou viraient en vinaigre....Des pisseuses demeurent des pisseuses, pas des folles puisqu'elles savaient ce qu'elles faisaient envers des enfants sans défense.

Dans les autres provinces, elles seraient poursuivies à coup de millions! Je me souviens de ma grande tristesse et de celles d'autres orphelins que j'ai subi là-bas, puis de celle de mon frère. Ça, ça ne mourra jamais. Le Québec, je ne l'ai pas dans mon cœur, il nous a refusé l'enfance à certains d'entre nous. Si vous voulez me blâmer pour mes propos, svp, attaquez-vous à ma mémoire qui est excellente.

Enfin, si vous avez des renseignements sur l'OTJ à St-Jean ...

À l'orphelinat, je me souviens de Réjean Breard et de Daniel Côté, de sœur Elizabeth, de Susanne Côté (chez les filles en bas), de monsieur Stuart qui avait la charge de donner le bain aux garçons. C'était un homme d'une quarantaine d'années. Il roulait son tabac avec du papier à rouler "Vogue" au contenant jaune. Il parlait à peine français. Ce ne sont pas les sœurs qui donnaient le bain aux garçons.

De l'autre côté de la haute palissade grise, du côté où se trouvait le grand escalier qui, du deuxième étage des garçons, nous amenait dans la grande cour, il y avait une église protestante. On se disait entre nous que c'était la maison de l'enfer!

La seule sœur de laquelle j'ai un bon souvenir, c'est celle qui m'a enseigné en première année dans la toute petite école de briques rouges, de deux étages, au toit en pente, située dans la grande cour des garçons derrière l'orphelinat. Pourquoi? Parce qu'elle était tendre, chaleureuse, aimante.

A bientôt!
avatar
Malcolm z
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pensionnaires, religieuses et intervenants de l'orphelinat à St-Jean-sur-Richelieu (et St-Luc Centre Thérèse Martin)

Message  josee morel le Sam 30 Jan 2016, 6:07 pm

Ah mon Dieu, que de souvenirs! Cela fait tellement longtemps que je cherche ... l'adresse de mon ancien couvent, les dortoirs, la chapelle et surtout la cafétéria.

Il ne faut pas oublier les cours de musique; je jouais du piano, de l'harmonica ...
les petits spectacles que nous faisions pour les adultes et les parents de certains enfants ...

La fameuse pâte à dents où il fallait lever la main quand on n'en avait plus. Et quand on voyait une nouvelle sorte, on se dépêchait de terminer notre petit tube.

Et les devoirs dans notre petit coin de chambre dans le dortoir ... il fallait allonger le bras quand on avait terminé pour que les religieuses viennent vérifier.

Moi, j ai été dans les colibris et ensuite quelques années plus tard, dans les frimousses.

Aussi la petite caisse, on recevait quelques sous que l'on se dépêchait de dépenser au  petit magasin dans le couvent.

Le ballon suspendu dans la cour ...on ne pouvait être que deux, au plus trois pour taper dessus.

Que le temps a passé !

Josée Morel
avatar
josee morel
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Centre familial Thérèse Martin

Message  josmorel@hotmail.com le Sam 30 Jan 2016, 6:11 pm

Bonjour,

Si un jour quelqu'un organise une soirée Retrouvailles, je veux à tout prix être avisée
il y a beaucoup de jeunes que j'aimerais revoir.  

Josée Morel
avatar
josmorel@hotmail.com
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pensionnaires, religieuses et intervenants de l'orphelinat à St-Jean-sur-Richelieu (et St-Luc Centre Thérèse Martin)

Message  josee morel le Sam 30 Jan 2016, 6:46 pm

Bonjour frimousse 14, moi j étais frimousse 21.
avatar
josee morel
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Pensionnaires, religieuses et intervenants de l'orphelinat à St-Jean-sur-Richelieu (et St-Luc Centre Thérèse Martin)

Message  josmorel@hotmail.com le Sam 30 Jan 2016, 7:09 pm

bonjours je voulais vous dire que si a un moment donner une soiree rencontre des anciens des pensionnaires
seorganise je veux a tout prix y etre cela fait tellement longtemps que je veux savoir ce que sont devenues
mes anciennes et anciens amis es josee
avatar
josmorel@hotmail.com
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Pensionnaires, religieuses et intervenants de l'orphelinat à St-Jean-sur-Richelieu (et St-Luc Centre Thérèse Martin) - côtés sombres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum