Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Octobre 2017
DimLunMarMerJeuVenSam
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
293031    

Calendrier Calendrier


La grande noirceur de 1785

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La grande noirceur de 1785

Message  André le Mar 28 Juin 2011, 9:51 pm

Dans un autre message, il a été question de l'éruption solaire de 1859 (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89ruption_solaire_de_1859) qui, outre le fait d'avoir grillé les fils du système de télégraphie, a produit des nuits si claires qu'on pouvait lire un journal en pleine nuit du fait de la lumière aurorale et ce jusqu'à des latitudes aussi basses que Panama!

Nos ancêtres ont aussi vécu des épisodes aux antipodes, soit des journées si sombres qu'ils se seraient crus en pleine nuit. Celles survenues en octobre 1785 ont reçu le surnom de "grande noirceur". Selon "Nos Racines" (no. 45, p. 900): À trois reprises, le soleil sembla se retirer, en se cachant derrière un brouillard épais et dense. Il se dégageait alors une odeur de soufre. De Québec à Niagara, à trois reprises, on crut la fin du monde venue. Ce phénomène atmosphérique fit de ces journées du 9, 15 et 16 octobre, d'étranges nuits semées de rares apparitions de lumière.
Le phénomène fut relaté dans la Gazette de Québec du 20 octobre 1785. Par ailleurs, à Chambly, selon les notes laissées par René Boileau, il semble que l'obscurité n'ait commencé à effrayer les habitants que vers une heure de l'après-midi, le 16, alors que "l'atmosphère a commencé à se couvrir de vapeurs; cet état a toujours augmenté jusqu'à trois heures; il faisait alors aussi noir que dans une cave pendant la nuit la plus obscure, ce qui a duré un quart d'heure".
Enfin, la biographie du chirurgien Alexandre Serres (http://www.biographi.ca/009004-119.01-f.php?&id_nbr=2657&&PHPSESSID=ychzfqkvzape) mentionne à ce sujet:
(...) c’est surtout par ses observations sur le phénomène de la « grande noirceur » que Serres s’est fait connaître auprès des historiens. En effet, durant le mois d’octobre 1785, le ciel s’obscurcit trois fois en plein jour à Québec et à Montréal. Serres remarque alors que la pluie qui accompagne cet événement contient du soufre et il en conclut que le phénomène n’a « d’autre cause que l’inflammation de quelques mines dans une partie peu éloignée ». Beaucoup plus tard, des géologues attribueront ce phénomène à de légères éruptions volcaniques.

André.
avatar
André
Je suis accro au forum

Localisation : Lanaudière
Humeur : Mon arbre généalogique prend des proportions...

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum